Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Community Manager: le blog

Le community manager en politique est-il le nouveau décisionnaire ?

24 Février 2010, 12:00pm

Publié par the Community Manager

Cédric DENIAUD, Conseiller en Communication Internet et auteur de 2 blogs autour du Social Media et du Community Management (www.cedricdeniaud.com et www.mediassociaux.com)

Il serait totalement faux de penser que le community manger suggéra les sujets des discours politiques, de la même manière de faire croire aux marques parce qu'elles font des opérations de crowdsourcing ou participative qu'à un moment c'est le client décide à la place de l'entreprise. Le client serait totalement naïf de croire ça. L'entreprise n'est pas une organisation philanthrope: elle est là pour vendre ses produits, faire un maximum de chiffres, et pour suivre une stratégie qu'elle a mise en place. On parle beaucoup de transparence sur Internet. Mais l'art de la guerre c'est aussi "comment vais-je utiliser tous les moyens pour arriver à mes fins ?". Aujourd'hui dans une démarche participative, il faut avoir une transparence beaucoup plus forte, réintégrer le client-consommateur ou le citoyen en politique au centre du débat actuelle. Montrer que le débat se fait entre toutes les parties prenantes et pas l'entreprise d'un côté et les consommateurs de l'autre. Le seul décisionnaire à la fin est l'entreprise: ce n'est pas parce que les clients ont dit qu'ils voulaient à 99% un produit rouge que l'entreprise fera obligatoirement un produit rouge. Il est de bon ton d'aller à peu près dans le sens que le consommateur souhaite mais en ce qui concerne la politique c'est faux de croire ça. Henry Ford disait que s'il avait demandé la participation des autres à la conception de sa voiture, on lui aurait dit "Mettons 8 chevaux et non 4, nous irons plus loin.". L'innovation vient du fait d'une personne ou d'une réflexion: ce n'est pas nécessairement en demandant aux gens ce qu'ils souhaitent que l'on avance. Par rapport à la politique, je pense que c'est le rôle des politiques de donner l'impulsion les réformes et les réflexions car ce sont des passages obligées pour aller plus loin. Le fait de discuter de l'âge de la retraite aujourd'hui répond à des changements de la société de la notion de travail : à 60 ans aujourd'hui on n'a pas la même force qu'il y a 40 ans avec les progrès de la médecine.

Commenter cet article