Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Community Manager: le blog

Quel est le rôle du community manager en politique ?

22 Février 2010, 12:00pm

Publié par the Community Manager

Cédric DENIAUD, Conseiller en Communication Internet et auteur de 2 blogs autour du Social Media et du Community Management (www.cedricdeniaud.com et www.mediassociaux.com)

 

Pour répondre à la question quel est le rôle d'un community manager en politique, il faut repartir d'abord à la définition même du community manager: faire de la veille ne correspond qu'à 15% du rôle du community manager. La définition du community management est totalement galvaudée par les journalistes et les « pseudo experts » aujourd'hui. Pour avoir beaucoup écrit sur le community management www.cedricdeniaud.com et www.mediassociaux.com -: le community management ne se limite pas à modérer les discussions existantes sur la Toile. C'est une ensemble de choses: une communauté en politique est un ensemble d’individus qui sont d'horizon et de réseaux différents (aussi bien des militants des sympathisants des opposants de simples citoyens) qui tous viennent pour des raisons différentes, pour une thématique dans le débat citoyen qui les intéresse (un sujet d'actualité un projet de loi en cours un débat en cours va les intéresser et grâce à Internet la prise de parole est plus simple qu'auparavant). Les outils comme les blogs les forums Facebook, Twitter permettent à chacun de pouvoir s'exprimer et de pouvoir échanger les uns avec les autres. Le rôle du community manager est multiple: à la fois d'inciter et de faire continuer cette conversation, d'être un peu l'enclencheur le facilitateur qui va impulser ces discussions, il peut avoir un rôle de modérateur quand les conversations se font au sein du parti ou d'une plateforme mise en place par le parti ou par le ministère, je pense notamment au débat sur l'identité nationale par exemple, mais d'autres ministères lancent aujourd'hui des plateformes participatives qui ont pour vocation à réintégrer des conversations. Donc le rôle du community manager est aujourd'hui à la fois d'écouter certes et donc faire de la veille, à la fois d'être la personne à inciter les conversations, à la fois participer être parti prenante des conversations et en interne de rendre compte aux politiques des conversations qui existent et donc de faire lien et le liant entre les citoyens et les politiques qui ont des outils pour converser les uns avec les autres. Mais les vraies conversations nécessitent un effort de synthèse. Et le community manager est là aussi pour faire cet effort de synthèse: « voici les conversations, ce qui a été dit sur ce thème, à 80% les gens pensent ça, mais ceux qui pensent ça on plutôt dit ça, mais attention ce ne sont pas des gens influents ou de l'opposition.»

Commenter cet article

Christine DU 23/02/2010 21:58


Bonsoir,
C'est vrai qu'on peut penser que c'est "light": mais je pense que la diversité des conversations (et pas seulement liées à la politique et à la citoyenneté) est telle que le métier nécessite une
imagination, une ouverture d'esprit et un savoir-être pour être en "observateur"-impulseur. En plus, il faut noter aussi que le métier gagne en notoriété et souffre en France (à ma connaissance)
auprès de certains d'une mauvaise compréhension des enjeux de la montée des réseaux sociaux (péjorative et "oh, c'est une mode qui passera comme les autres").


milouse 22/02/2010 13:35


Bonjour,

c'est un peu light non comme missions ?