Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Community Manager: le blog

Retour sur la journée Marketing 2.0 de Paris 2.0 1/2

9 Mars 2010, 21:36pm

Publié par the Community Manager

1. Table ronde Innovation fonctionnelle & opérationnelle : quel retour sur investissement des nouveaux modèles, nouveaux acteurs, nouvelles offres ? Animée par Cyril Bedel, DG de Neowebia – www.neowebia.com

Pierre Cannet, Fondateur de Blue Search & Délégué Général du Club des DRH du Net

Igor Schlumberger, Fondateur de Prestashop.com & Videomark.com

Béatrice Sutter, Editrice Déléguée, Editions d'Après (Doc News & Influencia)  

Une table ronde qui s’annonce intéressante : Igor SCHLUMBERGER, le fondateur de Prestashop.com et Videomark.com, répond sans langue de bois et de manière chiffrés sur le fonctionnement de son business model. Il met aussi en évidence le décalage structurel qui fait que les formations ont 10 ans de retard sur le terrain : entre l’existant, le vérifié et théorisé, l’appris et l’appliqué, l’objet a évolué. Oui au recrutement par cabinet de recrutement, mais le plus important est le sens logique du candidat. On assiste à un élargissement de l’offre : se baser sur le réel pour travailler avec Internet.

Béatrice SUTTER se pose de fait comme une communauté mais annonce qu’elle ne se lance pas pour l’instant dans le réseau social dans l’immédiat. Dommage qu’elle maintient que les résultats de recherches de ses clients, à partir des informations qu’elle lui avait transmises, restent la propriété du client : moins de contributifs. Se présente comme plus comme une vision d’entreprise d’abord et non à partir une personne contrairement à Viadeo et LinkedIn.

Pierre CANNET : la liste des métiers qui existent en lien sur Internet s’allonge et parasitent quelque fois les anciens métiers. Le salaire du community manager entre 35K€ et 40 K€ pour un nouveau métier avec expérience de pure player.

Le basculement des emails vers les réseaux sociaux pour les entreprises

Le téléphone reste d’actualité parce que les cibles sont hyper-occupées. Les taux de retour du message sur Facebook est moindre que celui du bon vieux email. Les entreprises et les individus ont intégrés le marketing et la visibilité personnelle. En France, il y a une difficulté qui est en train de se régulariser : savoir utiliser le Web et les réseaux sociaux pour communiquer de manière cohérente et logique par rapport à ce qui est annoncé de vive voix ou sur les autres moyens de communications.

Les réseaux sociaux sont utilisés comme outils de vérifications d’information, pas forcément de recrutement car ils sont moins intégrés dans la société française.

De plus, l’utilisation des réseaux sociaux par les entreprises se fait gratuitement par effet d’aubaine. Investir dans les réseaux sociaux pour amener et créer du flux. Les réticences à l’utilisation de réseaux sociaux par les entreprises viennent du fait de la peur de ne pas maîtriser le contenu et le contrôle de l’information. Alors que ce n’est pas forcément vrai, il y a un lissage du discours.

L’inconvénient de Facebook est que la limite entre vie privée et vie publique est fine, que le développement de ce réseau et du profil de ses membres est dur à contrôler. Il faudrait enrichir le service et les utilisations possibles de Facebook pour lui permettre de le monétiser.

Commenter cet article