Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Community Manager: le blog

Retour sur la journée Marketing 2.0 de Paris 2.0 2/2

10 Mars 2010, 16:56pm

Publié par the Community Manager

2. Les médias sociaux sont aussi des entreprises, faut-il investir ?

André DAN, co-fondateur de Challengy,

Bertrand DUSSAUGE, le fondateur de Kdb Partners,

Arnauld FILHOL, le directeur de Participations de UFG ASSET Management,

Guillaume HEINTZ, co-fondateur de Durable.com, diplômé d’HEC

L’utilisation des réseaux sociaux par les entreprises:

-          UFG en lui-même non, mais à titre personnel oui, d’ailleurs un moyen pour recevoir des projets d’investissement intéressants ;

-          Durable.com : tout de suite mis car lancement de notre entreprise en même temps que celui de Facebook en France, comme flux d’actualité en temps réel, l’objectif était de publier du contenu pour faire passer de l’information et ait envie de revenir pour en reprendre ;

-          Pour Bertrand DUSSAUGE : les grands patrons savent que sur Internet on parle d’eux avec beaucoup de liberté. Mais certains sont dubitatifs « Pourquoi irais-je ? », ne comprennent pas que les nouveaux médias dépassent la taille de l’échantillon ou l’usage de la part des adolescents. Les leaders économiques sont moins tentés que les politiques ;

-          André DAN, co-fondateur de Challengy, l’entreprise paye l’abonnement premium du collaborateur : preuve que la prise de conscience que c’est un nouveau média à Long Terme est effective. Cela devient un must-have et non plus un nice to have. Ceux qui ne réussissent pas sur les réseaux sociaux sont ceux qui veulent un résultat immédiat (transformer les nouveaux contacts en clients dans la semaine) alors que la confiance nécessite du temps pour se construire.

Pour Bertrand DUSSAUGE concernant la monétisation des réseaux sociaux pour les patrons : ce n’est pas une question abordée avec les grands patrons. Celle qui est abordées est celle de l’empathie avec les autres créateurs d’entreprises qui ont fait banqueroute. En plus, ce n’est pas un directeur marketing, ils n’ont pas besoin de chiffres pour être convaincu. Ils nous considèrent comme des coachs. En plus, il suffit que des grands patrons aient le déclic de l’intérêt des réseaux sociaux, en plus de se créer des comptes et des profils, pour entrainer tous les autres patrons.

André DAN, co-fondateur de Challengy, il y a un effort de pédagogie et pour identifier un bénéfice concret dans l’investissement dans ce nouveau média.

Pour l’Europe, il y a une difficulté dans l’investissement pour les réseaux sociaux, c’est la barrière de la langue : contrairement aux Etats-Unis, passer d’un Etat à un autre change la perception de la notoriété et donc complique la recherche d’investisseurs.

Prochaine action avec les réseaux sociaux :

-          Guillaume HEINTZ, pouvoir identifier sur un réseau communautaire des personnes compétentes par sujets sur le Développement Durable ;

-          Bertrand DUSSAUGE, homogénéiser et structurer les offres de marchés des réseaux sociaux, l’influence de la bonne morale des réseaux sociaux sur la vie réelle (exemple : la promo libre de Carrefour, la prochaine campagne publicitaire de United Color of Benetton) ;

-          André DAN, la Caisse des Dépôts et Consignations a décidé de mettre en place un réseau social de patrons, la création d’un éco système social autour d’une association pour le bien être social ;

-          Arnauld FILHOL, la monétisation de l’usage des réseaux sociaux.

Commenter cet article